FANDOM


Harmonium Lavignac

Harmonium

L'harmonium est un instrument à anches libres à soufflerie et à clavier. Le musicien qui en joue est un harmoniumiste.

Définition Modifier

L'harmonium est un instrument de musique à clavier et à sons soutenus alimentés par le vent, possédant une ou plusieurs séries de gammes diversement timbrées et diapasonnées (jeux) que l'harmoniumiste doit utiliser à son choix, soit ensemble, soit séparément, au moyen de mécanismes dénommés registres, disposant, en outre, d'un ingénieux système de soufflerie qui lui permet, d'une manère extrêmement sensible, d'en varier l'intensité sonore d'où la nuance, l'accent, l'expression, non seulement sur l'instrument tout entier considéré dans son ensemble, mais aussi par section (demi-clavier à droite et demi-clavier à gauche).

L'harmonium a pour organe essentiel l'anche libre, que la forme de vibration dite isichrone permet de soumettre à des amplitudes très extrêmes, d'où résulte un son d'autant plus nuancé que l'anche aura été bien traitée.

De la factulté qu'il a de modifier l'intensité des sons, lui est venu aussi le nom orgue expressif sous lequel il est très souvent désigné.

Historique Modifier

On peut considérer la régale du XVIe siècle, sans tuyaux et à anches battantes, comme un lointain ancêtre de l'harmonium, mais ce n'est guère avant la fin du XVIIIe siècle que se font jour les recherches qui, au siècle suivant, lui donneront naissance. Certains facteurs s'efforcent de pallier la fixité du son de l'orgue et imaginent des dispositifs permettant la nuanciation.

A cet effet, Joseph Gabriel Grenié construit en 1810 un "orgue expressif" combinant le tuyau et l'anche libre : instrument plus proche, à vrai dire de l'orgue que de l'harmonium, l'une de ces caractéristiques de ce dernier étant l'absence de tuyaux, ce qui le différencie fondamentalement de l'orgue et le rapproche bien plutôt de l'accordéon.

Aussi semble-t-il plus exact de faire débuter l'histoire de l'harmonium avec le "poïkilorgue" de Cavaillé-Coll (1834), sur lequel Louis Lefébure-Wély se produisit en public.

En 1838, Napoléon Fourneaux réalise un instrument à deux rangs d'anches, soit deux registres, et en 1842, Alexandre-François Debain conçoit l'harmonium proprement dit.

Documents Modifier

Liens externes Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard