FANDOM


Christophe et Etienne
11 puis 97, rue de Charonne - Paris

Les harmoniums Christophe & Etienne

Henri Christophe est né à Paris en 1835, il est décédé en 1866 avant même d'avoir remporté la moindre médaille pour ses fabrications. La maison, organisée en Société, est alors dirigée par sa veuve Mélanie Devoyer, née en 1834 et son principal associé Etienne Louise, né en 1821. Les frères Chaperon reprennent la raison sociale en 1898.

MM Christophe et Etienne, dont les progrès ont été toujours croissants (méd de br, 1867, d’argent, 1878 et d’or, 1889). En 1878, ces facteurs présentèrent un instrument pourvu d’une boite résonnante appliquée aux sommiers, donnant la faculté de faire parler les notes graves avec la même rapidité que les notes aiguës, ainsi qu’un harmonium à volume réductible. Pour 1889, ils soumirent au jury, outre divers modèles, un harmonium construit d’après les indications de Dr Gontard, (Voir le brevet du piano-Gontard, 19 mars 1888 et 27 janvier 1889, n° 189404), pour obtenir des cinquièmes de tons. (ex. si dièse, do bémol, do naturel, do dièse, do double dièse). Cet instrument, dans lequel l’auteur s’est proposé de réaliser la justesse absolue, est aujourd’hui au musée du Conservatoire. MM Christophe et Etienne ont fait breveter, en 1891, un harmonium pliant nommé angelophone.

  • Source : Les facteurs d'instruments de musique - Pierre Constant - 1893

En photos

Extrait Catalogue Christophe & Etienne